Arroseur automatique

De HATLAB
Révision datée du 1 février 2018 à 21:45 par Hatlab (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Une Création de avatarHatlab dans les catégories Électronique, Alimentation & Agriculture. Dernière modification le 1/02/2018 par Hatlab.

Arroseur automatique arroseurautomatique.png

Un système simple d'arrosage automatique d'une plante en fonction de l'humidité du sol.

Difficulté
Moyen
Durée
0 minute(s)
Coût
0 EUR (€)
Licence : Attribution (CC BY)

Arroseur automatique arroseurautomatique.png

Introduction

Avec la première liste de matériels, on peut avoir quelque chose qui marche si on l'alimente sur du 12v. Dans mon cas, je ne voulais pas tirer un cable, et je voulais être capable de poser le pot là où je le voulais et j'ai donc utilisé une alimentation par panneau solaire et une batterie au plomb qui trainait par là depuis quelques temps dans le garage.

Liste des matériaux

La base :

  • une plante a arroser (!!)
  • un arduino uno
  • un platine de prototypage
  • un capteur d'humidité du sol
  • un relais
  • une pompe immergée
  • un tuyau
  • une boite de bonbons ou de glace en plastique vide pour placer l'électronique à l'abri des intempéries
  • un récipient pour l'eau

Pour l'autonomie :

  • une batterie au plomb 12v (ne pas utliser de lipo ou ou autre si on n'est pas sûr de bien maitriser les courants et tension de charge/décharge, surtout qu'en plus c'est stocké à l'extérieur)
  • un controleur de charge solaire (préférer du mppt au pwm, les controleurs pwm sont 10 a 20% moins efficaces)
  • un panneau solaire 12v. J'ai testé avec un panneau de 15w et cela chargeait bien…. préférer un monocristallin, il sera plus petit à puissance équivalente qu'un polycristallin. Pour information, la pompe consomme 12v * 1.2A = 14.4W et l'electronique, lorsque tout est en marche tourne à 12v * 230mA = 2.76W sachant que tout n'est pas constamment allumé (plus d'infos plus tard).

Liste des outils

Etape n°1 - Câblage

Etape n°2 - Résultat

Notes et références

Le capteur d'humidité du sol : c'est du consommable, il s'oxyde et devient de moins en moins conducteur au fil du temps. Pour palier à cela je n'alimente le capteur que quelques millisecondes le temps de faire la mesure. J'ai aussi ajouté de la soudure dessus. on peut aussi entourer chaque branche par du papier d'alu, ou bien carrément utiliser de l'inox (une vielle fourchette par exemple).

feedback